Tin Ngoại Ngữ

Focolari : l’amour est la seule chose « qui vaut », affirme le pape

Messages aux évêques amis du Mouvement

L’amour est la seule chose « qui vaut », écrit le pape dans un message adressé aux sept cardinaux et aux 137 évêques amis du Mouvement des Focolari, provenant de 50 pays et réunis à Trente à l’occasion du centenaire de la naissance de la fondatrice Chiara Lubich.

Les charismes sont « des dons de l’Esprit » et « il est donc bon, pour les évêques aussi, de se remettre toujours à nouveau à l’école de l’Esprit Saint », dit le pape aux participants à cette rencontre intitulée “Un charisme au service de l’Eglise et de l’humanité”.

La lumière et la force de l’Esprit, en effet, « conduisent à rencontrer avec miséricorde et tendresse celui qui vit et qui souffre dans les périphéries existentielles et sociales », et les dons charismatiques « sont co-essentiels, avec les dons hiérarchiques, à la mission de l’Eglise ».

Le charisme de l’unité de Chiara Lubich, assure encore le pape, « est l’une de ces grâces pour notre temps qui expérimente un changement historique et qui invoque une réforme spirituelle et pastorale simple et radicale, une grâce qui reconduit l’Eglise à la source toujours nouvelle et actuelle de l’Evangile de Jésus ».

A travers le charisme de l’unité, le pape invite à faire « un avec tous, à partir des petits derniers, des exclus, des rejetés, pour leur apporter la lumière, la joie et la paix ». « L’Esprit ouvre au dialogue de la charité et de la vérité avec chaque homme et chaque femme, de toutes les cultures, les traditions religieuses, les convictions, pour édifier la civilisation de l’amour dans la rencontre. »

L’amour est la seule chose « qui vaut et qui demeure », conclut le pape François.

Le mouvement des Focolari est né durant la seconde guerre mondiale, en 1943, en Italie du Nord, à l’initiative de Chiara Lubich, une jeune institutrice qui s’appliquait à vivre l’Évangile avec quelques compagnes. Leur rayonnement leur vaudra le nom de « Focolari » (focolare = foyer, âtre). Très vite, elles décident de se consacrer à la réalisation de la prière de Jésus pour l’unité : « Père, que tous soient un » (Jn 17, 21). Au fils du temps, elles sont rejointes par des chrétiens de tous états et de toutes confessions, par des croyants de diverses religions, et par des non-croyants. Aujourd’hui le mouvement est présent dans 194 pays avec plus de 140 000 membres.

Khách truy cập

Hôm nay: 3809

Hôm qua: 8091

Số Lượt Truy Cập: 23937560

Currently are 56 guests and no members online