Tin Ngoại Ngữ

Pérou: le Vatican vient en aide à une association de laïcs

Un Rédemptoriste pour “commissaire”

Logo de l'Association de vie chrétienne du Pérou @FB

Logo de l'Association de vie chrétienne du Pérou @FB

Le Vatican vient en aide aux membres de l’ “Association de vie chrétienne” du Pérou, indique le Saint-Siège, en nommant un « commissaire », alors que le fondateur est déclaré coupable d’abus et à quelques jours du voyage du pape dans le pays (18-21 janvier 2018).

Le dicastère romain pour la vie consacrée a promulgué, ce mercredi 10 janvier 2018, un décret par lequel il met en quelque sorte sous tutelle la Société de vie apostolique Sodalitium Christianae Vitae (Association de vie chrétienne).
Il nomme comme Commissaire apostolique de cette association Mgr Noel Antonio Londoño Buitrago, Rédemptoriste (C.Ss.R.), évêque di Jericó (Antioquia), en Colombie.

Le cardinal Joseph William Tobin, également Rédemptoriste, continue d’être le référent du dicastère romain, délégué pour cette association et en particulier pour ce qui concerne les questions économiques.

Le pape François, indique ce même communiqué, “a suivi avec préoccupation toutes les informations qui, depuis plusieurs années, parviennent à la Congrégation pour les instituts de vie consacrée et les Sociétés de vie apostolique sur la situation de l’Association de Vie chrétienne”.

Le pape “a montré qu’il était particulièrement attentif à la gravité des informations concernant le régime intérieur, la formation et la gestion économique et financière, motif pour lequel il a demandé avec insistance au dicastère une attention particulière”.

“À cela, se sont récemment ajoutées les sérieuses mesures adoptées par l’autorité judiciaire péruvienne à l’encontre de M. Luis Fernando Figari”, un laïc catholique, fondateur, en 1971, et ancien supérieur général de cette association, reconnue comme association de fidèles laïcs internationale de droit pontifical en 1994: d’autres communautés y sont liées.

“Après une analyse approfondie de toute la documentation, le dicastère a promulgué le décret” de mise sous tutelle en quelque sorte.

L’actuel supérieur général, Alessandro Moroni, a demandé pardon, dans une vidéo postée sur YouTube, en espagnol, avec des sous-titres en anglais: demande de pardon aux victimes, à ceux qui dénoncé pendant des années sans obtenir de réponse, aux membres consacrés, aux prêtres et aux laïcs, pour les responsables qui n’ont pas “été à la hauteur”, à tous ceux qui “participent” aux oeuvres de l’association.

Il déclare que Luis Fernando Figari est bien coupable d’abus contre lui et que celui-ci est devenu “persona non grata”. Il dénonce un “passé lamentable”, des actes “tristes et condamnables”. Une trentaine de plaintes auraient été déposées contre le fondateur, qui aurait fréquenté dans sa jeunesse des milieux d’extrême droite, pour abus sexuels et psychologiques, abus de pouvoir. Il a démissionné en décembre 2010 pour “raisons de santé”.

Alessandro Moroni révèle avoir parlé au pape François en décembre dernier, souhaitant l’exclusion du fondateur.

Et il annonce une période de pénitence et de renouveau de l’association catholique: une “réforme intégrale” pour un “nouveau sodalitium”, de façon à “écrire une histoire nouvelle”.

Il semble que le décret du Vatican réponde à cet appel.

Khách truy cập

Hôm nay: 5771

Hôm qua: 5769

Số Lượt Truy Cập: 19166504

Currently are 159 guests and no members online

Kubik-Rubik Joomla! Extensions